Partagez | 
 

 mind of mindd (shinji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ikari Haruka
do you use emojis ?
avatar
profil
date d'installation :
23/10/2016

messages :
72

pseudo :
may.

avatar + © :
kiko mizuhara // kiyoko la douce


emploi/études :
coiffeuse à mi-temps.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 4:04

tous les chemins mènent au bar.

éternelle routine. c'est ta deuxième maison, à ce rythme. tu n’aimes pas la foule du samedi soir, mais c’est toujours mieux que de supporter les regards remplis de jugement de ta sœur ; celle qui s’occupe de tout dans ta vie, qui prend la peine de vérifier que t’es pas morte chaque jour ; quand elle te trouvera enterrée sous les bouteilles, trop défoncée pour te souvenir du sens de la vie, à te tuer à petit feu. un peu comme d’habitude, quoi. tu ne t’amuses même plus à danser, quand tu sors, ou à essayer de rencontrer des gens. juste l’alcoolique anonyme, calée au fond de la salle, avec sa booze, ignorant le monde, qui enchaîne les bouteilles jusqu'à ce qu'elle s'endorme. c’est presque pathétique. tu te pointes en pleine après-midi, quand t'as pas de boulot (les joies du travail à mi-temps) quelques livres en main, de quoi manger, même, pour squatter les bars de tokyo jusqu’à leur fermeture. à chaque fois, tu en choisis un, pour finir presque évanouie dans une ruelle sombre lambda quelques heures après. tu as fait le tour de la ville. tellement fantastique, comme vie. tss. tu fais ça plus par ennui qu'autre chose. ça t'évite de te fatiguer l'esprit : tu préfères détruire tes neurones une par une. tu ne penses pas vivre si longtemps, de toutes les façons. t’as tout vécu, la dépression plus que tout. il te faut juste un peu de couilles, pour saisir le vide. t'es même pas active, quand t'es bourrée, ou violente ; tu savoures juste ta tête qui tourne et ton esprit qui se vide lentement jusqu'au black out. (ou le vomissement/sommeil dans les toilettes publiques) //

deux heures du matin, déjà. la ville est trop vivante à ton goût. tu soupires en te levant de ton fauteuil. trop de bruit, trop de monde. les néons et la fumée te fatiguent enfin. il est temps de se casser ailleurs, finir chez soi pour une fois, et non dans la rue. tu n’as même pas envie de dégueuler ton existence dans la cuvette, là, bien au contraire, tu te sens presque sobre. mensonge. tous tes verres vont te frapper d’un coup, juste après, tu le sens. autant partir. puis, tu as presque l’impression d’avoir sommeil. illusion qui va forcément se dissiper dès que tu poses ta tête sur l’oreiller. ugh. tu te prépares à sortir, réglant ta dernière bouteille, avant de prendre un raccourci, sortant par la porte arrière du bar, pour finir dans une ruelle vide. tu prends le temps d’allumer une clope, avant d’aller chez toi. léger soupir. elle est vide, ou presque. c’est pas le moment de se faire violer, là. personne ne sera pas là pour high-kick tes ravisseurs. la prochaine fois, tu vas commencer à te balader avec un gun dans ton sac. tu t’arrêtes, soufflant la fumée de ta cigarette. tu es juste parano.
Revenir en haut Aller en bas
Tenō Shinji
do you use emojis ?
avatar
profil
date d'installation :
29/10/2016

messages :
52

pseudo :
minori

avatar + © :
kim jong in + picasso d'après cami

adresse :
#97 à bunkyo avec moe

emploi/études :
dealer, délinquant, enfant du chaos. projectionniste dans un vieux cinéma.

décore ton profil :


Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 20:42

MiNd Of MiNdd
haruka & shinji

réveil en sueur. comme à chaque fois que t'essaies de fermer les yeux ne serait-ce qu'un peu.
ça doit faire deux jours que t’as pas dormi. peut-être une heure par ici, une autre par là, mais c’est pas suffisant pour te permettre de fonctionner correctement. t’as constamment le cerveau qui menace de sortir de ton crâne et tes yeux vont peut-être éclater eux aussi. tu peux pas continuer comme ça, mais c’est pas ta faute. chaque jour il te suffit de passer une trentaine de minutes dans ton lit pour te réveiller en sueur – la plupart du temps il ne te reste aucun souvenir de ce que t’as vu, juste le sentiment de terreur qu’il laisse et l’envie de dormir complètement envolée parce que tu veux pas risquer de revivre ça.
pourtant aujourd’hui tu te souviens de tout.
du visage sombre de ton père, de sa voix grave qui trouve toujours un moyen de s’immiscer au fond de ton être et de son emprise puissante lorsqu’il pose ses mains sur tes épaules pour corriger ta posture, faisant de toi un parfait petit serf. tu te souviens d’être figé devant lui, incapable de bouger, de répondre autre chose que « oui, père » à chaque ordre qu’il te donne. tu te souviens d'avoir perdu tout semblant d'autonomie et de liberté que t'as pu gagner durant ces dernières années.
retour à la case départ, faut que tu te barres.

machinalement tu quittes l'appart, toujours en pyjama. tu laisses même la porte ouverte derrière toi, sans penser à ta coloc. ton esprit n'est pas trop là, black-out total. c'est seulement une envie irrépressible de fuir qui te fait avancer, guide tes pas à travers les ruelles sans trop savoir où.

tu reviens à toi-même dans la confusion la plus totale.
tes yeux ont du mal à s'acclimater à l'obscurité mais tu es absolument certain qu'aux dernières nouvelles, tu n'étais pas là.
je...
t'essaies de comprendre la situation, te souvenir de ce que tu faisais avant, comment t'es arrivé là, mais ça marche pas. tu te rappelles même pas de ton prénom ni de qui tu es. flou total. t'es accablé par la confusion ; tu comprends pas pourquoi tu sais soudainement plus rien. il n'y a que le vide, et ce vide t'effraie.
agité, ton rythme cardiaque s'accélère et tu mets à balbutier, te retournant sans cesses et regardant dans tous les sens d'une manière presque convulsive pour essayer de te situer. seulement, tu as perdu littéralement tous tes repères et tu tombes à genoux, haletant lourdement, des gouttes de sueur perlant sur ton front et une main portée à ton cœur affolé, complètement inconscient de la silhouette qui assiste à ta crise de panique.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_____________________________
ignite

≈ i’ll love you like a wildfire, darling.
until you’re nothing but ash.
Revenir en haut Aller en bas
 
EMOJIS&CIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
RETROUVE TON CHEMIN:  
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» PNJ pour Shinji
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim