Partagez | 
 

 draw every part of me (ft keishi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
yü ayaka
do you use emojis ?
avatar
profil
date d'installation :
22/10/2016

messages :
442

pseudo :
NIGHT GLOW. aka aya la douceur aka cyrielle

avatar + © :
Lee Perfect Sung Kyung + ivana

âge du perso :
23

adresse :
meguro

emploi/études :
étudiante en médecine qui fait pousser de la beuh

décore ton profil :
#PINKISTHEBEST
#SAILORFOREVER
#TEAMTAXI
leave me paralyzed love
guilty pleasure
new paradise
sister of another mother






Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Oct - 21:49

draw every part of me
keishi x ayaka

aesthetic ☾ Lait de soja, galette de riz, pâte sans gluten, légumes bios. Elle remplit son caddie frénétiquement attrapant tout ce qui lui fait envie. Aujourd’hui c’est elle qui régale. Ou elle en a tout du moins l’illusion. Tout le monde sait bien chez les Yü qu’elle est incapable de faire cuire un œuf. Il faut dire qu’elle n’a jamais eu à se soucier de savoir ce qu’elle allait bien pouvoir se mettre sous la dent, fut un temps elle n’avait même pas à faire couler l’eau de son bain. Enfin ce petit luxe là c’est arrêté quand elle a décidé de se mettre au vert. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle traîne dans le supermarché bio de meguro. Ses parents peuvent bien continuer à manger toute la merde pleine de pesticide qu’ils veulent, elle refuse que son corps subisse une minute de plus ce qu’elle considère être un supplice. En plus c’est bon pour la terre. Bref elle fait une très belle action, de quoi se donner bonne conscience pour le voyage qu’elle vient de faire dans la dernière voiture ultra polluante dont son père à fait l’acquisition. Les courses rangées et un smoothie so bio en main, elle traîne désormais dans sa chambre qui lui semble trop grande. Son don pour passer d’une excitation sans limites pour des trucs futile à un rien digne du néant l’exaspère. Elle serait bien sortie dépenser un fric fou dans des vêtements que la plupart des gens ne pourront jamais s’offrir, mais sa conscience de protectrice de l’environnement la rattrape et pouf ça donne un don sur internet à une ONG.  Elle s’énerve sur le sort  réservé à la banquise quand son portable vibre. Keishi. Voilà qui est étonnant. Elle ne se souvient même plus à quand remonte la dernière fois que l’aîné des Sato lui a envoyé un message. Et encore moins à quand remonte la dernière fois qu’il a demandé de la voir. En résumé, elle est assez surprise. Habituellement elle a plus l’habitude de recevoir des messages de la part du Sato n°2 Eiji ou autrement dit l’élu de son père dans des épousailles rêvées pour sa cadette. Qu’à cela ne tienne elle est séduite par la proposition de Keishi qui lui apparaît être pour le moins originale.  Le jeune homme ne s’étale pas dans de longues tirades, pas le genre de la maison, mais propose à mademoiselle Yü de devenir modèle le temps d’une soirée. Modèle, une expérience inédite pour Ayaka, sorte de nouveau défi, un truc de plus à écrire dans ses futures mémoires. S’ajoute à cela qu’elle doit bien avouée apprécié la demande parce que c’est toujours flatteur d’apprendre qu’on a des traits qui donnent à d’autres l’envie de les poser sur papier. Elle se décide finalement à lui répondre un ok, faisant elle aussi dans la simplicité avant de se mettre en route attrapant au passage une bouteille de whisky et de quoi fumer. La route n’est pas longue, quelques pattés de maison la sépare du lieu de vie de Keishi. Il fini enfin par apparaître derrière la porte et sans vraiment réfléchir elle vient déposer un baiser sur sa joue, parce qu’Aya n’est qu’amour. Elle brandit fièrement la bouteille en passant la porte «  Votre modèle est là monsieur de Vinci » Elle ose quand même espérer qu’elle s’en sortira de façon plus sexy que la Mona Lisa.

_____________________________
My hands wrapped around the stick shift  swerving on the 405,
I can never keep my eyes off this. My neck, the feeling of your soft lips illuminated in the light, bouncing off the exit signs I missed— .






#SASSYSAILOR:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sato Keishi
do you use emojis ?
avatar
profil
date d'installation :
22/10/2016

messages :
181

pseudo :
PBG

avatar + © :
GD crédits: kastielle

âge du perso :
27

adresse :
Jack a coulé, toi t'es sur ta porte flottante à côté des glaçons.

emploi/études :
Directeur/futur CEO des hôtels du père

décore ton profil :
Il aggrave mon cas...


Merci toi.


Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Nov - 0:24

draw every part of me
keishi x ayaka

cheveux noirs + Keishi ne travaillait pas aujourd’hui. Depuis quelques temps, il se laissait plus de temps libres, délaissait même son boulot à l’hôtel. Il en avait assez, il en faisait une overdose. Il se fichait bien de ce que son père pouvait dire. Qu’il le vire, il lui ferait la belle vie. Depuis qu’il avait avoué ses sentiments à Eiji, qu’il avait compris qu’il n’aurait jamais ce qu’il désirait vraiment, il s’était laissé accabler par le poids du désespoir. Il abandonnait, buvait, et égoïste, il ne pensait quasiment plus qu’à lui. Aujourd’hui, il avait décidé de peindre, de s’évader dans la couleur, dans l’odeur du pigment et dans l’imaginaire créatif. Seulement, ça ne donnait rien, absolument rien. Agacé, il ferma les yeux, longtemps. Que pouvait-il bien faire ? Il avait besoin de fraîcheur… Subitement le visage de cette jeune femme apparut, cette fille qui trainait toujours avec Eiji, celle qui d’ailleurs, lui était promise. Une pointe de jalousie se pointa au fond de lui, une pointe bien piquante comme celle d’une écharde dure à retirer, une pointe brûlante. Il se souvint de son sourire, de ses yeux bien dessinés. Elle aurait pu être mannequin. Elle avait le potentiel. Il essuya ses mains pleines de peintures sur ses vêtements, se fichant bien qu’ils coûtent bonbon, il s’en rachèterait. Il saisit son téléphone et envoya un message à cette fille, Ayaka, pour lui ‘’demander’’ de venir. Autant dire, qu’il lui donnait limite un ordre, mais subtilement. En attendant qu’elle se pointe, il se mit à ranger et à faire de la place pour elle. Il ne sut combien de temps s’était passé avant qu’elle n’arrive, et c’était tant mieux. Lorsque la sonnette retentit, il alla lui ouvrit et fut bien surpris par cet élan de tendresse qu’elle fit à l’égard de sa joue. Néanmoins, il décida de laisser passer outre, ça n’était pas un bisou qui allait le mettre en rogne maintenant. Il la remercia d’un léger signe de tête pour la bouteille, n’oublions pas que Keishi est Keishi et que l’amabilité, le sourire et lui ça fait trois. « Suis-moi. » Une fois arrivé dans l’atelier, il se tourna vers elle pour la scruter de bas en haut, minutieusement avant de jouer avec l’une de ses longues mèches de cheveux. « Tu peux aller t’installer, fais à ton aise. » Il ouvrit la bouteille de whisky récemment offerte, versa la liquide dans deux verres, y jeta des glaçons et alla servir la demoiselle. Il se mit enfin devant son chevalet et s’arma de sa palette et de son pinceau. «Parle-moi, de ce que tu veux. Sinon, tu vas vite t’emmerder. »

_____________________________


« souffle le vent »
© .bizzle




RPZ:
 

Revenir en haut Aller en bas
yü ayaka
do you use emojis ?
avatar
profil
date d'installation :
22/10/2016

messages :
442

pseudo :
NIGHT GLOW. aka aya la douceur aka cyrielle

avatar + © :
Lee Perfect Sung Kyung + ivana

âge du perso :
23

adresse :
meguro

emploi/études :
étudiante en médecine qui fait pousser de la beuh

décore ton profil :
#PINKISTHEBEST
#SAILORFOREVER
#TEAMTAXI
leave me paralyzed love
guilty pleasure
new paradise
sister of another mother






Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Déc - 16:14

draw every part of me
keishi x ayaka

aesthetic ☾ Elle longe ces longs couloirs qu’elle connaît bien. Après tout ce n’est pas la première fois qu’elle à l’opportunité de mettre les pieds dans la demeure des Sato. Pourtant aujourd’hui il y a quelque chose de différent. Cette fois elle sort des sentiers battus et ce n’est pas le grand salon ou la salle à manger qui va s’offrir à elle. Elle pénètre dans un espace encore inconnu, un espace qui appartient au membre de la famille qu’elle connaît finalement le moins bien. Dire qu’Eiji n’a pas de secret pour elle serait mentir, mais en comparaison à ce qu’elle peut savoir de son aîné, ça a presque du sens. Ils se sont pourtant croisé à de nombreuses reprises, ont mêmes échangés quelques mots par-ci par-là, mais il lui semble que l’un comme l’autre n’ont jamais vraiment pris le temps de faire connaissance. Finalement c’est presque la première fois qu’ils se retrouvent seuls et la première fois qu’elle est aussi proche de lui. Au fond toute personne un peu censée trouverait même étrange qu’il l’ait invité, qu’il est pensé à elle cette fille dont il ne sait finalement rien. Bien sûr qu’elle est surprise, mais elle est avant tout excitée par toute cette aventure qui s’offre à elle. Elle se questionne, se demande pourquoi venir déposer ses traits sur le papier plutôt que celle d’une autre. Que peut-il bien se cacher derrière cette demande ? Peut être rien, peut être beaucoup. C’est la même l’essence de ce qui l’anime, elle cette fille en constante recherche de plaisir nouveau et d’expérience qui sorte de l’ordinaire. La porte finit par s’ouvrir sur cet inconnu et sa fascination ne fait que grandir. Oui, elle admire ces personnes qui contrairement à elle sont capables de faire quelque chose de leurs dix doigts. Elle se laisse bercer par l’odeur de la peinture, observe les toiles qui traînent à droite et à gauche. Combien de temps cet homme qui lui semble si mystérieux à-il pu bien passer ici ? L’œil qu’il pose sur elle l’amuse et ne ressemble en rien à ce qu’elle a pu connaître jusque là. Habituellement les hommes qui la regardent sont avant tout animés par le désir qu’elle peut bien leur inspirer chez lui, il lui semble qu’il y a plus. Un plus qu’elle ne serait encore qualifiée, mais qui lui plaît beaucoup et lui arrache un sourire.  Elle prend place sur le fauteuil qu’il lui désigne et saisit le verre qu’il lui propose avant de le porter à sa bouche. Fais à ton aise, il n’en faut pas moins pour lancer la machine. Elle fouille dans son sac à la recherche de cette précieuse herbe qu’elle chérit tant. Elle roule minutieusement puis relève la tête «  ça te dérange pas ? » Elle se doute bien que non, mais la politesse de rigueur lui impose d’au moins le demander.  Seul hic dans l’histoire, elle n’attend pas sa réponse et allume le joint qu’elle porte à ses lèvres. «  Même si ça te dérange on va dire que tu m’en voudras pas »  Il serait si dommage de débuter cette entrevu sur un mal entendu. Un taffe et un regard autour d’elle plus tard. «  Ça fait longtemps que tu fais ça ? » À en juger par les différentes peintures qui l’entourait, cela ne datait pas d’hier, mais pour autant, personne ne lui avait jamais parlé des talents du jeune homme dans ce domaine.

_____________________________
My hands wrapped around the stick shift  swerving on the 405,
I can never keep my eyes off this. My neck, the feeling of your soft lips illuminated in the light, bouncing off the exit signs I missed— .






#SASSYSAILOR:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
do you use emojis ?
profil

Revenir en haut Aller en bas
 
EMOJIS&CIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
RETROUVE TON CHEMIN:  
 Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» My draw(original comme titre XD)